Apprendre la broderie, la couture, et découvrir les arts textiles.

Dolls

Yuna : quand le cosplay prend une autre dimension

15 janvier 2019

Yuna : quand le cosplay prend une autre dimension

Vous remarquerez que je fais beaucoup référence à la geek/pop culture ici. Et Yuna ne fais pas exception. En même temps je suis certaine qu’avec “Yuna” et “cosplay” dans la même phrase j’en ai déjà perdu pas mal! Mais rassurez-vous je ne vais pas vous faire plonger dans un gouffre sans fin d’explications en tout genre. En gros j’ai reproduis un costume d’un personnage d’un jeu vidéo que j’adore… en taille BJD.

Aïe! Je vous ai encore perdu? Faites un tour sur BJD? Mais qu’est-ce-que ça peut bien être et Cosplay : mélange de techniques, patience et compétences si c’est le cas et revenez après! Pour ceux qui suivent toujours, on continue.

Fabriquer Yuna à petite échelle

Cosplay Yuna BJD
Cosplay Yuna BJD
Modèle KANA par Angell Studio

Pour resituer un peu le personnage, il s’agit donc de Yuna, du jeu vidéo Final Fantasy X. Alors je ne me lancerai pas dans le débat de si c’était le meilleur de la série ou non, il est juste mon préféré parce que c’est le premier auquel j’ai joué. Voilà.

Cosplay Yuna BJD
Cosplay Yuna BJD
Modèle KANA par Angell Studio

Bref, revenons en au costume en lui-même. Très sincèrement il n’est pas bien compliqué, il a juste pas mal de détails.

Mais qui dit détails, dit qu’il va falloir les reproduire presque 2,5 fois plus petits que si je l’avais fait pour moi!!!

Heureusement les éléments restent simples : une long jupe plissée, des manches kimono, une ceinture obi avec son nœud, un bout de rectangle blanc (oui on ne va pas se cacher le fait qu’elle n’est pas plus couverte que ça et un haut de maillot de bain.

D’ailleurs ce dernier est peut-être la pièce la plus “compliquée” de l’ensemble!

Réaliser les motifs

Cosplay Yuna BJD
Cosplay Yuna BJD
Modèle KANA par Angell Studio

Je ne vais pas me cacher, comme je ne suis pas douée en peinture, il a donc bien fallu trouver un domaine que je maîtrisais, c’est à dire la broderie! Encore et toujours!

J’ai donc brodé les motifs. Et c’est ce qui m’a pris le plus de temps bien évidemment! Mais le défi ne s’arrêtait pas là! Je devais broder des motifs, dont des fleurs, sur une jupe plissée… de 20cm de large… Mais quelle idée franchement!

La ceinture, ou obi, m’a aussi demandé beaucoup de temps. Car même si la pièce est plutôt petite, les points le sont aussi. Et cela demande de la précision… et beaucoup de patience.

Faire preuve de créativité

Cosplay Yuna BJD
Cosplay Yuna BJD
Modèle KANA par Angell Studio

Vous l’aurez compris, travailler en petite taille, ne veut pas dire que cela est plus facile. Par contre je reconnais que c’est tout de même plus rapide qu’à l’échelle 1/1!

Mais travailler sur une poupée de 60 cm, qui est en réalité une taille encore correcte pour réaliser des vêtements, demande de la créativité.

Car on ne travaille plus avec les standards humains. Premièrement parce que la résine n’est pas flexible, le vêtement va ou ne vas pas, impossible de rentrer le ventre ici!

Deuxièmement, il faut repenser ses systèmes de fermeture! Alors oui, j’ai posé une fermeture sur 3 cm sur la jupe, mais poser une fermeture à glissière n’est généralement pas la tasse de thé de tout le monde, alors imaginez sur 3 cm!

Cosplay Yuna BJD
Cosplay Yuna BJD
Modèle KANA par Angell Studio

Si des minis boutons sont encore faciles à trouver, je vous laisse le plaisir d’essayer de faire des boutonnières qui iront avec.

Bref, il faut se creuser les méninges, et parfois arriver à des solutions très originales!!

Ok, la facilité est bien évidemment de poser du velcro… mais je préfère une finition plus propre :p

Les crochets et pressions sont très utiles, et pour le coup, comme la résine n’est pas flexible (vous avez vu dû lire ça quelques paragraphes plus haut…), il n’y a pas de risque que cela ne tienne pas!

Et bien évidemment, pour finir cette liste non-exhaustive, de systèmes de fermeture, les élastiques deviendront vos meilleurs amis, si ce n’est pas déjà le cas!

Mais pourquoi tant de haine?

Ok, “haine” est un peu beaucoup exagéré, mais pour moi les poupées sont aussi une passion, j’aime les collectionner, mais aussi leur confectionner des vêtements quand j’en ai le temps et l’envie.

Et puis il faut bien relever des défis dans la vie!

N’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez en commentaire! 🙂

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Créatrice sur mesure, brodeuse, globe-trotteuse, geek, propriétaire et esclave de deux boules de poils, gourmande, dormeuse, curieuse mais surtout libre et heureuse!



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *